Rechercher
  • Pauline Raud

Manager à l'ère du télétravail

Les phases de confinement liées à la crise sanitaire du Covid-19 ont accéléré le développement du télétravail. Les managers n’ont plus le choix : ils doivent désormais animer et fédérer des équipes décentralisées en intégrant de nouvelles méthodes de management adaptées à ces nouveaux modes de collaboration. Acquérir et mettre en œuvre ces nouveaux modes de management est devenu un enjeu clé pour les entreprises à l’ère du digital. Cela passe par l’intégration de nouveaux outils et par l’ajustement de certaines pratiques et postures de management. Cette approche de management d’équipes en télétravail est parfois baptisée “Remote Management”. Nous vous la présentons en 9 points clés.



1) Adopter un état d’esprit basé sur la confiance


Les nouveaux usages liés au télétravail impliquent un nouvel état d’esprit basé sur la confiance. La confiance du manager envers ses équipes est en effet indispensable pour fonctionner à distance. Le travail à distance incite le manager à abandonner le management par le contrôle au profil du management par la confiance et la responsabilisation. Autrement dit, en télétravail, le manager juge le salarié sur sa capacité à atteindre des objectifs et non plus sur sa présence au bureau.



2) Définir des objectifs clairs et fixer un cadre précis


Un tel mode de fonctionnement basé sur la confiance implique toutefois la mise en place d’un cadre formel. Pour manager efficacement des équipes en télétravail, il est essentiel que le manager assigne des tâches claires, définisse des objectifs pour chaque collaborateur et indique des exemples de réalisation concrète.



3) Accepter une certaine souplesse horaire


Le télétravail modifie notre rapport au temps, conférant aux salariés une nouvelle souplesse horaire. La culture managériale basée sur le présentéisme et le 9h-18h n’a plus sa place. Le manager doit accepter des horaires différents et avoir conscience qu’un salarié efficace est un salarié libre de s’organiser comme il l’entend. D’autant plus qu’il est prouvé que les salariés augmentent leur temps de travail et leur productivité en télétravail.





4) Déployer un management sur-mesure


Le télétravail demande au manager une adaptation particulière pour chaque individu. Le manager doit tenir compte du temps nécessaire à chaque personne pour s’adapter à la situation de travail à distance et organiser ses journées et son espace de travail. Il n’y a pas de méthode miracle qui s’applique à toutes les équipes de la même façon. Il faut apprendre à co-construire en intelligence collective avec ses équipes. Le management en mode “top-down”, qui va du haut vers le bas, ne fonctionne pas en remote management.



5) Faire preuve d’agilité


Le manager doit faire preuve davantage d’agilité, d’adaptation et d’empathie. Les stratégies d’innovation des entreprises font notamment émerger des nouvelles pratiques de travail en proposant à des équipes de différents métiers de travailler dans des tiers-lieux, pour favoriser l’échange et l’agilité.



6) Assurer la fluidité de la communication


Le manager est le garant de la bonne communication et du maintien du lien humain entre les membres de son équipe. Organiser un point collectif, chaque début de semaine en visio-conférence, est essentiel. Il est conseillé que cet échange se fasse toujours le même jour et à la même heure pour que tous les invités y participent. Le but est de partager les missions de la semaine et de s’assurer que tout le monde ait sa feuille de route et les moyens adaptés pour mener ses missions à bien. Le manager peut également faire en complément, un point hebdomadaire en individuel avec chaque membre de son équipe, pour suivre ses avancées et répondre à ses questions. Enfin, en fin de semaine, le manager peut demander à chaque membre de l’équipe de lui envoyer un mail avec le résumé de ses missions de la semaine.



7) Mettre en place des outils de gestion de projet adaptés au télétravail


Une des principales missions du manager est d’assurer la fluidité de la communication en mettant en place des outils adaptés. Travailler à distance nécessite en effet une bonne gestion opérationnelle des projets. Des outils comme Trello, Jira ou Airtable sont recommandés. Google Drive et Microsoft Teams sont également idéaux pour le partage de documents et le travail à plusieurs sur un même document. Le manager doit également veiller à mettre en place des solutions de communication collaborative telle que Slack, ou Teams pour les échanges rapides et les besoins urgents. Enfin, pour les visio conférences à plusieurs, des outils comme Zoom, Teams, Hangout ou Whereby sont adaptés.



8) Valoriser l’autonomie et la prise d’initiative


Hormis ces moments de réunion, le manager doit laisser chacun travailler de façon autonome, en toute confiance. C’est ici que le lâcher-prise managérial s’exprime pleinement pour favoriser la prise d’initiative des collaborateurs. Lors de la réunion d’équipe, le manager peut également demander à chacun de fixer soi-même ses objectifs. Cette technique est un excellent moyen pour décupler l’engagement des équipes.



9) Assurer le droit à la déconnexion


“Cette crise sans précédent doit être l’occasion, pour les dirigeants et managers RH, de tirer des leçons de cette nouvelle organisation. L’ère du tout numérique et du distanciel ne doit pas être assimilée à celle du tout disponible” expliquait le CEO de Welcome To The Jungle dans une tribune publiée dans L’Usine Nouvelle en novembre dernier. Cette idée est au cœur du remote management. Être en télétravail ne signifie pas être disponible 24 heures sur 24. Le manager doit avoir conscience des contraintes familiales pour garantir un bon équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée de ses collaborateurs.